Doumie

Au lieu d'un site, un forum pour partager...
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Asthme et Rhinite allergique : 2 expressions de l'inflammation des voies respiratoires ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Asthme et Rhinite allergique : 2 expressions de l'inflammation des voies respiratoires ?   Jeu 15 Mai - 13:02

L'asthme et la rhinite allergique sont des maladies apparentées, qui touchent l'appareil respiratoire à deux niveaux : les poumons et le nez. En effet, l'air que nous respirons passe d'abord par le nez puis descend jusque dans les poumons. En s'opposant au libre écoulement de l'air le long de cet appareil respiratoire, l'asthme et la rhinite allergique provoquent alors des problèmes de respiration.

Asthme et rhinite allergique relèvent d'un processus inflammatoire comparable qui fait intervenir des substances communes telles que les cytokines et les leucotriènes : substances clé de l'inflammation dans l'asthme et la rhinite allergique associée.

Dans le cas de l'asthme, l'inflammation de la muqueuse des voies aériennes (du nez jusqu'aux poumons) peut entraîner une augmentation de la production de mucosités, entraînant l'obstruction. L'essoufflement et le sifflement respiratoire sont dus au rétrécissement des bronchioles. La toux sèche, qui se déclare alors, est une tentative de dégagement des voies aériennes.

Dans le cas de la rhinite allergique, l'obstruction se produit dans la partie supérieure des voies aériennes. En effet, le nez se bouche et coule parce que sa muqueuse est inflammée. De même que la toux tente de lever l'obstruction de la partie inférieure des voies aériennes, l'éternuement est une tentative d'évacuation du mucus de la partie supérieure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: La rhinite allergique : l'asthme du nez ?   Jeu 15 Mai - 13:02

L'asthme est une maladie inflammatoire chronique des bronches.

Tout comme l'asthme, la rhinite allergique est une inflammation des voies respiratoires, déclenchée après une exposition à des allergènes. Elle est caractérisée par la présence de 5 signes principaux, regroupés au sein du score PAREO :

* P comme Prurit (démangeaisons des yeux et du nez)
* A comme Anosmie (perte de l'odorat)
* R comme Rhinorrhée (nez qui coule)
* E comme Eternuements
* O comme Obstruction (nez bouché)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Des facteurs déclenchants communs, toute l'année   Jeu 15 Mai - 13:03

L'asthme et la rhinite allergique peuvent avoir des facteurs déclenchants communs :

* Les pollens, ficus
* Les acariens (favorisés par le confinement)
* Les moisissures (favorisées par l'humidité)
* Le froid sec
* Les animaux à poils (chat, lapin, .)
* La pollution
* Le tabac
* Les infections respiratoires d'origine virale
* Le stress ou les émotions fortes
* L'effort physique

Si les pollens sont saisonniers, d'autres allergènes de l'environnement extérieur et intérieur sont, eux, présents toute l'année. Le risque de déclenchement d'une rhinite allergique associée et/ou d'une crise d'asthme existe donc toute l'année.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: L'asthme et la rhinite allergique au quotidien   Jeu 15 Mai - 13:04

Une enquête européenne récente menée chez plus de 800 patients adultes et parents d'enfants asthmatiques par la European Federation of Allergy and Airway Diseases Patients' Association (EFA, Fédération européenne des associations de patients asthmatiques et allergiques) en France, Allemagne, Italie et Grande-Bretagne, a révélé que la rhinite allergique pouvait perturber la vie quotidienne des patients en limitant leur capacité à pratiquer des activités quotidiennes telles que :

* activités sociales
* concentration au travail ou pendant les cours
* activités de loisirs ou sportives
* capacité à bien dormir la nuit

Cette enquête montre que près de 80 % des patients asthmatiques présentant une rhinite allergique associée rapportent une aggravation de leurs symptômes d'asthme pendant la saison pollinique. 40% d'entre eux ont déclaré éviter de sortir au cours de la saison des allergies dans la mesure où leurs symptômes d'asthme semblent alors s'aggraver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Un impact possible sur l'asthme   Jeu 15 Mai - 13:05

La rhinite allergique, habituellement bénigne, peut pourtant parfois aggraver l'asthme. On observe parfois chez les patients asthmatiques avec une rhinite allergique associée une plus grande fréquence d'exacerbations de l'asthme, d'hospitalisations et d'admissions aux urgences liées à l'asthme, ainsi qu'une plus grande utilisation des " médicaments de secours ", comparés aux patients souffrant d'asthme seul.

Ainsi, dans leurs Recommandations internationales sur la rhinite allergique et son impact sur l'asthme (ARIA, Allergic Rhinitis and its Impact on Asthma), les experts soulignent la relation entre l'asthme et la rhinite allergique et insistent sur l'importance de rechercher une rhinite allergique associée chez les patients asthmatiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: L'asthme chez l'enfant   Jeu 15 Mai - 13:07

Quelle est la maladie chronique la plus fréquente chez les jeunes en France ? L’asthme, avec environ 10 % des enfants d’âge scolaire et des jeunes adolescents touchés. C’est une cause importante d’absentéisme chez les adolescents, non ou insuffisamment traités. On estime que 2 à 4 % d’entre-eux font une crise grave par an.

Non seulement l’asthme peut arriver à tout âge, mais il est de plus en plus précoce. Identifiez-le et soignez-le immédiatement. Pourquoi ? Parce qu’un asthme mal contrôlé peut provoquer des anomalies irréversibles. Traitez un jeune asthmatique précocement, vous préservez ses fonctions respiratoires.

* Quel impact sur la vie quotidienne ?
* Oui au sport !
* Non au tabac !
* Difficile de se plier à la règle !
* A chacun son traitement !

Quel impact sur la vie quotidienne ?


Principaux facteurs déclenchants de l’asthme chez l’enfant ? Les allergènes, les virus, l’exercice physique pratiqué sans précaution, etc.
Les symptômes, quant à eux, peuvent être très perturbants. Respiration sifflante, essoufflement anormal, toux, sensation d’oppression, réveils nocturnes, ces manifestations font mener la vie dure à nos chers petits !

En résumé, un asthme mal contrôlé peut avoir des répercussions sur la vie scolaire, sur la vie familiale, sur la vie personnelle des jeunes asthmatiques : mauvais résultats scolaires, absentéisme, sentiment d’exclusion, repli sur soi, hospitalisations… Et l’arrivée de l’adolescence ne facilite pas les choses !
Et les parents ? Hélas, nombreux sont ceux pour qui la maladie est source d’anxiété. Comme une crise d’asthme peut survenir n’importe quand, ils peuvent avoir du mal à tenir leurs engagements professionnels ou personnels.

Oui au sport !

Parfois, par peur de la survenue d’une crise d’asthme ou par crainte des moqueries de ses camarades, l’enfant asthmatique se détourne des activités sportives. Halte aux idées reçues : tout asthmatique peut et doit faire du sport ! Lorsque l’asthme est bien contrôlé, aucun sport n’est contre indiqué, sauf la plongée sous-marine avec bouteilles. Bien au contraire, l’exercice physique permet aux jeunes asthmatiques de vivre comme les autres. Prendre des précautions c’est se réentraîner à l’effort. Des programmes sportifs individualisés pourront les aider à se remettre dans le bain… sans angoisse et sans difficulté !

Et l’asthme d’effort, qu’est-ce que c’est ?
Il s’observe chez 70 à 90 % des enfants asthmatiques, souvent à l’arrêt de l’effort ou 5 à 15 minutes après. Les voies aériennes s’obstruent et l’enfant a du mal à respirer.
L’asthme d’effort se manifeste lors d’exercices intenses ou prolongés mais parfois aussi quand l’enfant joue, monte un escalier rapidement, etc. C’est le signe d’une inflammation bronchique significative. Elle nécessite de revoir son médecin pour ajuster le traitement.

Il est possible de prévenir cet asthme d’effort grâce à certaines mesures et/ou des médicaments. Par exemple, en s’échauffant avant l’exercice, en arrêtant progressivement (et non brutalement) l’activité, en évitant de faire de l’exercice pendant les périodes de forte pollution, de pollens ou de froid sec. La nage dans une piscine couverte et chauffée sera par exemple moins risquée que le patin à glace ou le ski de fond. Bref, prévenir cet asthme d’effort est possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Gardez votre équilibre : traitez votre asthme et votre rhinite allergique associée en même temps...   Jeu 15 Mai - 13:08

Les recommandations internationales du groupe ARIA ( Allergic Rhinitis and its Impact on Asthma Guidelines ) soulignent que dans la mesure où l'asthme et la rhinite allergique semblent avoir des mécanismes communs, elles devraient bénéficier d'une prise en charge commune (certains médicaments pouvant être efficaces dans le traitement des deux maladies).

Les médicaments peuvent agir sur les poumons et le nez, soit à travers la même forme, soit par des voies d'administration différentes.

Lors de votre prochain bilan, parlez avec votre médecin de l'impact éventuel de la rhinite allergique sur votre asthme et de son traitement.


... et évitez les facteurs déclenchants pour réduire les symptômes

* éviter les animaux domestiques à poils
* éliminer de la maison les acariens, les moisissures et les spores en utilisant une alèse, une couette, des oreillers anti-allergiques et en évitant les dosserets de lit matelassés dans lesquels les acariens peuvent se multiplier. La chaleur du chauffage central procure également un environnement idéal pour les acariens, alors diminuez le chauffage !
* éviter les activités de plein air lorsque la pollution est trop importante.

Pendant la saison des pollens, à partir du printemps, il peut être préférable :

* d'éviter les déplacement à l'extérieur lorsque l'air est très chargé en pollens
* de prendre des mesures pour éviter que les pollens n'entrent dans la maison

Adapter votre mode de vie pour éviter les déclencheurs peut être compliqué et contraignant - notamment si cela vous empêche de profiter pleinement de vos activités quotidiennes. Parfois il n'est pas possible d'identifier précisément ce qui provoque votre réaction allergique. Il peut être utile de noter le moment d'apparition des symptômes et leur nature afin de pouvoir en parler avec votre médecin.

www.asthmaction.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Asthme et pollens: les allergiques doivent rester vigilants   Mer 11 Juin - 0:12

AFP - Mardi 10 juin, 19h23

PARIS (AFP) - La saison des pollens de graminées se poursuivant, les allergiques doivent rester vigilants et suivre leur traitement, selon le dernier bulletin du réseau Aérobiologique (RNSA).


Les pollens de graminées "présents en grande quantité pendant chaque période ensoleillée, seront responsables d'un risque allergique moyen (principalement dans la partie sud de la France) à élevé et très élevé sur le reste de la France", écrit ainsi dans le dernier bulletin du réseau Michel Thibaudon, directeur du RNSA (voir sur le Net : www.pollens.fr/les-bulletins).

Il évoque ainsi les pollens d'olivier et de pariétaire "encore présents sur le pourtour méditerranéen, pouvant provoquer un risque d'allergie de niveau moyen" et recommande aux allergiques de "rester vigilants" et de "suivre leur traitement".

La semaine dernière, le niveau des crises d'asthmes était d'ordre modéré, d'après le réseau Sentinelles-Inserm qui a relevé sur la période du 2 au 8 juin, un taux d'incidence national des crises d'asthme de 29 cas pour 100.000 habitants.

Six foyers d'activité forte étaient cependant notés en régions Limousin (76 cas pour 100.000 habitants), Aquitaine (67), Champagne-Ardenne (67), Lorraine (60), Midi-Pyrénées (45) et Pays-de-La-Loire (42).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Les causes de l'asthme à la croisée des gènes et de l'environnement   Ven 20 Juin - 22:01

LE MONDE | 20.06.08 | 14h20

Les études consacrées à la génétique de l'asthme et des allergies se multiplient. Certaines particularités génétiques contribuent à près d'un tiers des asthmes de l'enfant, mais le rôle des interactions entre les gènes et des facteurs environnementaux est de plus en plus mis en évidence. Un symposium international était consacré à ces thèmes, mercredi 18 juin, à l'Institut Pasteur de Paris, dans le cadre du 3e congrès national d'asthme et d'allergie.
L'asthme touche aujourd'hui 10 % de la population française, surtout des enfants. "Tout le monde est exposé à des molécules potentiellement allergéniques, mais seuls certains individus développent des manifestations allergiques, explique le professeur Bernard David (Institut Pasteur), coordinateur scientifique du congrès. L'allergie se situe ainsi au croisement d'influences de facteurs présents dans notre environnement et de facteurs de susceptibilité liés à l'individu lui-même." L'étude de la génétique de l'asthme est compliquée par le fait que, sous le même terme, sont regroupées des pathologies débutant à des âges différents, avec une évolution et une gravité extrêmement variables, associées ou non à des allergènes, dont le nombre est vaste. Les progrès des outils d'analyse du génome et la collaboration internationale entre équipes scientifiques ont cependant permis d'avancer rapidement dans ce domaine.

VASTE CHAMP D'ÉTUDE

Le consortium européen Gabriel, mis sur pied en 2006, en est un bon exemple. Coordonné par l'université Ludwig-Maximilians de Munich et l'Imperial College de Londres, financé à hauteur de 11 millions d'euros par l'Union européenne, il a pour mission de déterminer les facteurs génétiques et environnementaux de l'asthme bronchique. Dans ce cadre, une étude basée sur la comparaison de 300 000 marqueurs génétiques chez 1 000 enfants asthmatiques et chez des enfants indemnes de cette pathologie a fait découvrir et localiser le gène ORMDL3. Certaines variations génétiques influent fortement sur l'expression de ce gène et augmentent le risque de développer un asthme. "Elles contribuent à 30 % des cas d'asthme infantile", souligne le professeur William Cookson (Imperial College).

Le projet Gabriel mène actuellement une étude génomique chez 11 000 asthmatiques, dont les données seront croisées avec des mesures environnementales concernant 40 000 individus à travers l'Europe. "Nous espérons que ces résultats conduiront à une bien meilleure connaissance des causes de l'asthme en Europe", commente William Cookson.

De nombreux gènes sont considérés comme impliqués dans l'asthme ou au moins associés à une susceptibilité à des facteurs déclenchants. Mais la génétique n'explique pas tout. Selon le docteur Erika von Mutius (hôpital pédiatrique universitaire, Munich), des variations dans l'alimentation ou l'exposition à des polluants vont entraîner des modifications dans l'expression des gènes, sans modification de la séquence d'ADN codante.

Le médecin allemand a plaidé pour une approche combinant génétique et environnement, car "les deux composantes sont nécessaires, mais pas suffisantes prises isolément". Elle a cité l'exemple des individus ayant une mutation d'un gène appelé GST 1, qui lui fait perdre sa fonction. Lorsqu'ils sont exposés passivement à la fumée de tabac, ces individus ont un risque nettement plus élevé de développer un asthme et des altérations de la fonction pulmonaire que les porteurs de la version normale du gène ou que les individus porteurs de la mutation, mais non exposés.

A l'inverse, des études ont montré que le fait d'avoir passé son enfance dans une zone rurale a des effets protecteurs vis-à-vis de l'asthme qui perdurent à l'âge adulte. Un vaste champ d'étude s'ouvre donc, pour comprendre comment les facteurs environnementaux modulent l'expression des gènes.

Paul Benkimoun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Asthme et Rhinite allergique : 2 expressions de l'inflammation des voies respiratoires ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Asthme et Rhinite allergique : 2 expressions de l'inflammation des voies respiratoires ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nos expressions Quebecoise
» Disney avec enfant allergique aux arachides?
» crème et réaction allergique
» Quelle est la signification des fruits et des légumes dans des expressions familières ?
» Les expressions animales...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doumie :: Au quotidien :: Santé-
Sauter vers: