Doumie

Au lieu d'un site, un forum pour partager...
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L' oeil

Aller en bas 
AuteurMessage
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: L' oeil   Sam 10 Mai - 8:25

Définition : c'est l'organe récepteur de l'appareil de la vision


Description de l'organe de la vision chez l'Homme :

> La fonction de l'oeil est de recevoir et de transformer les vibrations électromagnétiques de la lumière en influx nerveux qui sont transmis au cerveau. L'oeil fonctionne comme un appareil photographique.

> Le globe oculaire ressemble à une petite balle d'un diamètre de 2,5 cm, d'une masse d'environ 7 grammes et d'un volume de 6,5 cm3.

> La couche externe, la sclérotique, est une enveloppe de protection. Elle recouvre environ les cinq sixièmes de la surface de l'oeil. Elle donne à l'oeil sa couleur blanche et sa rigidité.

> La choroïde ou choroide : c'est une couche vasculaire de couleur noire qui tapisse les trois cinquièmes postérieurs du globe oculaire. Elle est en continuité avec le corps ciliaire et l'iris, qui se situent à l'avant de l'oeil. Elle absorbe les rayons lumineux inutiles pour la vision, elle est très riche en vaisseaux sanguins afin de nourir les photorécepteurs de la rétine.


> La rétine : c'est la couche sensible à la lumière grâce aux photorécepteurs (les cônes et les bâtonnets). La rétine possède 2 types de photorécepteurs :

- Les bâtonnets : De forme allongée, ils doivent leur nom à leur forme. ils sont environ 130 millions. Ils sont absents de la fovéa et se logent à la périphérie. Ils ont une très grande sensibilité à la lumière, d'où leur capacité à percevoir de très faibles lueurs la nuit : vision de nuit. Ainsi ils ont une très faible perception des détails et des couleurs car plusieurs dizaines de bâtonnets ne sont liés qu'à une seule fibre du nerf optique.
Ils contiennent une substance chimique appelée rhodopsine ou pourpre rétinien. Quand la lumière frappe une molécule de rhodopsine, celle-ci génère un faible courant électrique. Les signaux ainsi recueillis forment un message qui est transmis aux cellules nerveuses de la rétine.

- Les cônes : Ils sont environ 5 à 7 millions à se loger dans la fovéa. Leur sensibilité à la lumière est très faible mais leur perception des détails est très grande pour deux raisons : il y a une densité très élevé de cônes dans la fovéa et surtout chaque cône de la fovéa transmet son information à plusieurs fibres du nerf optique : la vision est donc de jour. Ainsi ils ont une très bonne sensibilité aux couleurs.
Ils sont de trois types selon le pigment qu'ils contiennent et ont donc une sensibilité à des ondes lumineuses de longueurs différentes : cônes contenant de l'erythropsine (sensibles au rouge), de la chloropsine (vert), de la cyanopsine (bleu).

> La cornée est une membrane solide et transparente de 11 mm de diamètre au travers de laquelle la lumière entre à l'intérieur de l'œil. La cornée est privé de vaisseaux sanguins (sinon notre vision serait troublée), elle est donc nourrie par un liquide fluide comme l'eau : l'humeur aqueuse. La cornée contient 78% d'eau et pour maintenir ce degré d'hydrophilie elle est constamment recouverte de larmes alimentées en continu par les glandes lacrymales et répartis par le battement des paupières. La cornée est la principale lentille de l'oeil, elle assure environ 80% de la réfraction.

> Le cristallin : C'est une lentille auxiliaire molle et composée de fines couches superposées. Il se déforme sous l'action du muscle ciliaire.

> L'humeur vitrée : Elle occupe 80% du volume de l'oeil, elle est constituée d'une gelée (acide hyaluronique) qui donne à l'oeil sa consistance.

> L'iris (arc-en-ciel en grec) : Il s'agit du diaphragme de l'oeil percé en son centre par la pupille. C'est un muscle qui fait varier l'ouverture de la pupille (entre 2,5 et 7 mm) afin de modifier la quantité de lumière qui pénètre dans l'oeil pour éviter l'aveuglement en plein soleil ou capter le peu de rayons la nuit.
La couleur de l'iris est déterminée par la présence d'un pigment, la mélanine, le même composé chimique qui donne aussi leur couleur aux cheveux et à la peau. L'iris est bleu si la mélanine est peu concentrée, il est plus foncé quand la concentration augmente. Tous les nouveaux-nés ont les yeux bleus parce que la mélanine est enfouie profondément dans le tissu de l'iris. Quelques mois plus tard cependant, ce composé peut se rapprocher de la surface de l'iris et modifier sa teinte.

> La pupille : Il s'agit d'un trou au centre de l'iris permettant de faire passer les rayons lumineux vers la rétine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: La vision de près ou de loin :   Sam 10 Mai - 8:27

La vision normale de loin :

Le cristallin est peu utilisé en vision de loin car les rayons lumineux arrivent presque parallèles et la réfraction par la cornée suffit à les projeter sur le fond de l'oeil. Au repos le cristallin est tendu ce qui est rare dans le corps humain ainsi le cristallin prend une forme mince et allongée.


La vision normale de près :

En revanche, les objets situés à moins de 6 mètres ne renvoient plus de rayons parallèles ce qui modifie la réfraction. Pour compenser cela, le cristallin épaissit (les muscles ciliaires se relâchent) et il se bombe sans que vous en ayez conscience.
Résultat : la surface est plus courbe et dévie davantage la lumière. cet ajustement de la forme du cristallin s'appelle : l'accommodation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Les muscles moteurs de l'oeil   Sam 10 Mai - 8:30

Au nombre de sept, ces muscles dits striés assurent pour six d'entre eux la fixation et le mouvement du globe oculaire, le septième commande la paupière supérieure.
Le mouvement d'un oeil, entraîne automatiquement le même déplacement pour l'autre. On dit que les mouvements oculaires sont associés. C'est cette conjugaison des deux yeux qui permet à la vison binoculaire de jouer pleinement à toutes distances et qui nous donne la possibilité de voir en relief, en 3D.

1. Muscle releveur de paupière.
2. Muscle droit supérieur
3. Corps adipeux.
4. Anneau de Zinn.
5. Muscle droit inférieur.
6. Paupière supérieur.
7. Globe oculaire.
8. Muscle droit externe.
9. Paupière inférieure.
10. Muscle orbiculaire des paupières.
11. Muscle petit oblique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Le champ visuel   Sam 10 Mai - 8:39

Le champ visuel, c'est l'espace visuel périphérique vu par l'œil. Il s'étend normalement de 60° en haut, 70° en bas et 90° environ latéralement ce qui correspond à un objectif photographique "grand angle" de 180 °. Lorsque le champ visuel est altéré, des zones du champ sont moins sensibles, voire aveugles.

Relever le champ visuel, c'est déterminer les limites du champ de perception de chaque oeil. Pour cela on utilise un appareil : coupole de Goldman ou plus récemment : champ visuel automatisé (voir photo de gauche). Les patients regardent un point central fixe et doivent appuyer sur un bouton lorsqu'ils voient une lumière périphérique et fugace. On obtient un schéma qui montre l'étendu du champ visuel.


Ainsi dans certaines maladies, les perturbations du champ visuel seront caractéristiques :


Champ visuel normal, la vision périphérique est bonne.


Dans la rétinite pigmentaire, c'est tout le champ visuel périphérique qui peu à peu retrécit pour finir par donner une vision "tubulaire" (comme si l'on regardait à travers un tube).


Dans le Glaucome, les premiers déficits se feront sur la périphérie nasale du champ visuel (scotome arciforme)


Dans la DMLA (Dégénerescence Maculaire Liée à l'Age), c'est le champ central qui disparait (scotome central).


Dans les atteintes de la voie optique rétrochiasmatique (en arrière du chiasma optique), la moitié du champ visuel est perturbée aux deux yeux (hémianopsie latérale homonyme).


> Dans les atteintes du chiasma optique (section ou tumeur), on note alors une hémianopsie bitemporale (le champ temporal des deux yeux est perdu).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Vue et conduite   Sam 10 Mai - 8:50

Selon l'ASNAV (Association pour L'amélioration de la Vue), plus de 90% des décisions et des gestes nécessaires à la conduite d'une voiture dépendent des yeux de son conducteur. Une bonne acuité visuelle est donc primordiale pour conduire de jour et surtout de nuit. Il ne s'agit pas seulement de voir, mais de bien voir ; de pouvoir apercevoir à temps la silhouette sombre d'un piéton qui, hors de portée des phares, se détache à peine sur le bord de la route.




> Or les études réalisées depuis dix ans démontrent que 30% des conducteurs ont un défaut visuel non corrigé ou mal corrigé, que 5% ont un problème de vision majeur et 2% une vision en-deçà des normes du permis de conduire !

> On estime qu'à l'heure actuelle 1 automobiliste sur 3 pourrait mieux voir et l'ignore ; et 1 automobiliste sur 20 voit très mal et l'ignore aussi. Bien voir consiste, entre autre, en une bonne acuité visuelle, en une bonne sensibilité aux contrastes et en la possession d'un bon champ de vision latéral (au volant on regarde intensément devant et pourtant c'est sur le côté que peut surgir le véhicule, cause de l'accident).

> La notion de vitesse n'est pas fournie par les images que le conducteur regarde droit devant lui, mais par celles qu'il ne regarde pas vraiment et qui défilent de chaque côté. C'est donc bien que notre vision périphérique nous est aussi indispensable pour conduire que notre vision centrale. Plus la vitesse augmente, plus la perception visuelle diminue.

> Il serait sage et judicieux d'éviter de conduire la nuit : il se produit en effet trois fois plus d'accidents mortels la nuit que le jour. La vitesse excessive liée à une vision altérée explique ces différences. Dans le crépuscule, lorsque les couleurs ne sont plus discernables, un conducteur, même possédant un acuité visuelle excellente, ressent une légère myopie pouvant aller jusqu'à 1,5 dioptrie la nuit. Cette myopie nocturne dégrade sensiblement la qualité des images perçues par le conducteur et le place ainsi dans une situation délicate où prudence et attention sont de mise.


Ces résultats indiquent que 700.000 conducteurs sont visuellement dangereux sur les routes en France !

Pour une route plus sûre :

* Faites vérifier votre vue régulièrement même si vous n'êtes pas porteur de lunettes. Un homme qui voit mal est un homme qui conduit mal.

* Si vous portez des lentilles, n'oubliez pas de conserver dans le vide poche une paire de lunettes de secours. C'est une obligation qui, non observée, pourrait vous coûter cher en cas de contrôle ou d'accident.

* Si vous portez habituellement des lunettes correctrices, ayez toujours une paire de secours dans la boite à gants de votre voiture. Pensez à bien les nettoyer , que leurs verres soient impeccables comme d'ailleurs votre pare-brise qui, sale ou rayé, accroche la lumière des phares et augmente ainsi les difficultés de la vision nocturne. Pour des raisons de sécurité, préférez porter porter des montures larges ou galbées, équipées de branches fines afin de ne pas obstruer votre vision latérale.

* Protégez vous d'éventuels éblouissement avec de bonnes lunettes de soleil. Que leurs verres soient d'excellente qualité: la moindre irrégularité dans la masse ou sur la surface du verre, imperceptible à l'oeil, est gênante pour le cerveau, décodeur d'images. Il a déjà beaucoup à faire lorsque vous conduisez, ne lui imposez pas un surcroît de fatigue.

* Par temps ensoleillé, l'indice de filtration de vos solaires doit être de 2 ou de 3; l'indice 4 étant impropre à la conduite. Pour augmenter votre confort visuel vous pouvez opter pour des lunettes de soleil équipées de verres polarisants.
En cas de brouillard, le port de verres jaunes, violets ou orange vous permettra d'accentuer les contrastes et les reliefs.

* Il est fortement interdit de porter des verres teintés pour la conduite de nuit. Chacun en est convaincu : au volant la vue c'est la vie. Cependant, il est indispensable que chacun apprenne à bien connaître ses aptitudes visuelles et que sa vue soit vérifiée très régulièrement. Faites- la corriger s'il y a lieu; il en va de la sécurité de tous.

NB : LEGISLATION

Permis de conduire et aptitudes visuelles


>> Au volant, la vue c'est la vie...


> VISION DE LOIN : Catégories A, B et E(B)
Si l'acuité visuelle d'un oeil est inférieure à 1/10, voire nulle, l'autre oeil doit avoir une acuité supérieure à 6/10.
L'acuité visuelle binoculaire doit être supérieure à 5/10 (test pour les deux yeux ensemble). Si l'acuité visuelle correspond aux normes citées, une compatibilité temporaire d'une durée étudiée sera établie.

> CHAMP VISUEL : Catégories A, B et E(B)
Le champ visuel binoculaire horizontal doit être supérieur à 120 °.
Si un oeil à une acuité visuelle inférieure à 1/10, l'autre oeil ne doit pas avoir d'altération du champ visuel.

> VISION DES COULEURS (Dyschromatopsies) :
Les troubles de la vision des couleurs n'altèrent pas les possibilités d'obtention du permis

> PATHOLOGIES OCULAIRES :
Vision de nuit (héméralopie): Pas de possibilité de passer le permis de conduire.
Troubles de la mobilité (blépharospasme incoercible) : Dans ce cas le permis de conduire n'est pas possible.
Mobilités du globe oculaire : Permanentes, elles sont incompatibles.
Strabisme et hétérophories : les strabismes et hétérophories non compensés sont acceptés si l'acuité visuelle correspond aux normes citées ci-dessus.
Nystagmus : Appréciation en fonction du cas
Hémianopsies : Elles sont incompatibles avec le permis de conduire si elles sont permanentes.

Et la route est visiblement plus belle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Les troubles de la vision   Sam 10 Mai - 8:58

24 millions de Français, soit près de la moitié de la population, portent des lunettes ou des verres de contact.
Dans la plupart des cas, ces défauts sont liés :
- Soit à une mauvaise courbure de la cornée ( l'astigmatisme )
- Soit à une anomalie de la longueur de l'oeil ( l'hypermétropie et la myopie ).

Pour rappel:

Le cristallin est peu utilisé en vision de loin car les rayons lumineux arrivent presque parallèles et la réfraction par la cornée suffit à les projeter sur le fond de l'oeil. Au repos le cristallin est tendu ce qui est rare dans le corps humain ainsi le cristallin prend une forme mince et allongée.


En revanche, les objets situés à moins de 6 mètres ne renvoient plus de rayons parallèles ce qui modifie la réfraction. Pour compenser cela, le cristallin epaissit (les muscles ciliaires se relachent) et il se bombe sans que vous en ayez conscience.
Résultat : la surface est plus courbe et dévie davantage la lumière. cet ajustement de la forme du cristallin s'appelle : l'accomodation.

MYOPIE


L'image se forme en avant de la rétine : vision de loin floue
définition de la myopie : trouble de la vision caractérisé par une baisse de l'acuité visuelle de loin.

Cause : chez le myope, l’image se forme trop en avant de la rétine. Cette anomalie concerne environ 20% de la population.

Symptôme : difficultés à voir de loin, bonne vision de près.

Indications et résultats du lasik : les myopies de -1 à
-16 dioptries, chez les plus de 20 ans. Les résultats obtenus au Centre du Palais indiquent une acuité après intervention de 90 à 100% de loin comme de près. Plus de 99% des patients sont satisfaits.

HYPERMETROPIE

l'image se forme en arrière de la rétine : vision de près floue
définition : trouble de la vision caractérisé par une baisse de l'acuité visuelle à toute distance, mais prédominant dans la vision de près.

Cause : Chez l'hypermétrope, l'image se forme en arrière de la rétine, la vision de près est floue.

Indications et résultats du lasik : Le laser va éroder la cornée en périphérie, sans toucher au centre.
Les résultats sont très satisfaisants.

ASTIGMATISME

l'image se forme en arrière et en avant de la rétine : vision de près et de loin floue
définition : trouble de la vision associé à la myopie et à hypermétropie et faisant partie comme ces dernières des troubles de la réfraction de l'œil, ou amétropies. Il est dû en général à une anomalie de forme de la cornée, soit congénitale, soit due à une affection cornéenne.

Cause : chez l’astigmate, l’image se forme en deux points différents de la rétine. Cette anomalie concerne environ 10% de la population.

Symptôme : vision trouble de près comme de loin.

Indications et résultats du lasik : tous les astigmatismes, avec plus de 95% de satisfaction des patients.

PRESBYTIE

vision de loin bonne : l'image se forme sur la rétine

vision de près floue : l'image se forme à l'arrière de la rétine.
définition de la presbytie : modification de la vision liée à l'âge et caractérisée par une baisse de l'acuité visuelle de près.

Cause de la presbytie : chez le presbyte, l’image se forme derrière la rétine, le cristallin n’étant plus capable d’accommoder, donc de voir correctement de près. Cette anomalie affecte 100% de la population de plus de 50 ans.

Symptôme : chez le presbyte qui ne souffre d’aucune autre anomalie, la vision de près est floue, celle de loin est bonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: L'oeil et le cerveau   Sam 10 Mai - 9:03

L'oeil n'est qu'un ensemble de capteurs photosensibles et n'interprète aucune des images perçues : il détecte un certain nombre de points (un par capteur) et convertit l'information (luminosité, couleur) en un message nerveux codé en fréquence qui est transmis au cerveau par le nerf optique jusque dans l'aire visuelle.


1) Les voies de la vision :

Les nerfs optiques partent de l'oeil jusqu'à l'arrière de notre cerveau, dans l'aire visuelle primaire de chaque hémisphère. Cette zone s'appelle l'aire V1 et occupe une grande place dans la vision.

Situées dans la zone occipitale (nuque), les aires visuelles interprètent les signaux provenant des yeux et constituent l'image que nous percevons après des traitements complexes difficiles à expliquer : il y a reconnaissance des formes par confrontation avec les images contenues dans la mémoire visuelle, détermination de la distance et création du relief par fusion des images (différentes) de chaque oeil...



2) La division du champ visuel :

Le champ visuel de l'oeil est divisé en deux, chacune des moitiés est perçu par un hémisphere différent. Ceci est possible car les nerfs optiques se croisent partiellement, c'est le chiasma optique. Ainsi cette particularité rend notre cerveau beaucoup moins vulnérable, en effet, si un des nerfs est lésé, chaque hémisphere pourra recevoir des informations venant des deux yeux.



3) Les fonctions des aires visuelles :

1. L'aire V1 et V2 : Ces aires jouent un rôle très important dans la perception des contours. Elles restent incontournables dans toute perception visuelle fine.

2. L'aire V3 : Les scientifiques n'ont pas clairement identifié cette aire.

3. L'aire V4 : Cette aire joue un rôle dans la perception des couleurs comme l'a démontré Semir Zeki de l'University College de Londres. Mais les spécialistes pensent que d'autres régions y sont associées.

4. L'aire V5 : Elle joue un rôle dans la perception des mouvements comme le montrent des expériences par imagerie à résonance magnétique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: La tension de l'oeil   Sam 10 Mai - 9:06

Qu'est ce que la tension de l'oeil ?
A l’intérieur de l’oeil, il y a une certaine pression ou tension intra-oculaire dont le niveau est réglé par une entrée et une sortie permanente d’un liquide : l’humeur aqueuse. La tension oculaire est normalement inférieure à 21 millimètres de mercure. Lorsque la tension oculaire dépasse constament ces valeurs cela peut aboutir au glaucome.


Comment mesure t'on la tension de l'oeil ?
Pour mesurer la pression intra oculaire, les ophtalmologistes utilisent un tonomètre à air pulsé. Le principe réside dans le fait qu'une mire circulaire projetée sur la face antérieure de la cornée subit une déformation par un jet d'air envoyé en son centre. Cette déformation varie suivant la pression de l'oeil. L'appareil mesure cette déformation.


Une tension trop élevée :
> Dans le Glaucome, maladie oculaire grave se traduisant de façon quasi constante par une élévation de la pression intra-oculaire, les premiers déficits se feront sur la périphérie nasale du champ visuel (scotome arciforme). Le dépistage de la maladie par la mesure systématique de la pression intra-oculaire et du champ visuel lors des consultations chez l'ophtalmologiste permet un diagnostic précoce de l'affection et la mise en œuvre de son traitement le plus rapidement possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: La vision des couleurs et le daltonisme   Sam 10 Mai - 9:11

Un être humain dont la vision des couleurs est considérée comme normale est capable de percevoir 15000 nuances.

L'un des aspects les moins connus de l'ophtalmologie consiste en l'étude des déficiences de la vision colorée appelées "dyschromatopsies". Le daltonisme en est la forme la plus familière.

Vous vous posez ces questions, votre ophtalmologiste peut y répondre.

Il faut savoir toutefois que le daltonisme ne correspond qu'à l'aspect héréditaire des anomalies de la vision des couleurs. L'autre aspect concerne les déficiences acquises de la perception colorée. Pour le médecin ophtalmologiste, c'est le point le plus intéressant car c'est pour lui une aide à son diagnostic.


I. La vision des couleurs

L'œil est capable, grâce à 3 types de cellules rétiniennes spécifiques appelées cônes, de percevoir les couleurs fondamentales rouge, verte et bleue.

Ces signaux sont ensuite transmis par les voies optiques vers le cerveau sous forme de messages codés par couples antagonistes rouge-vert et bleu-jaune.

Le cerveau élabore alors la sensation colorée au niveau du cortex visuel puis d'autres centres cérébraux nous font prendre conscience de la perception colorée.


II. Les dyschromatopsies héréditaires : le daltonisme

1. Historique :


Le physicien anglais John Dalton a décrit il y a deux siècles l'anomalie de la vision des couleurs dont il était atteint, ouvrant la voie à une ère passionnante de découvertes portant sur la physiologie de la perception colorée. Cette ère est loin d'être éteinte.

L'un des aspects les plus actuels de l'étude des dyschromatopsies concerne les avancées formidables dans le domaine de la génétique moléculaire qu'elles ont récemment suscitées et dont l'intérêt rejaillit sur l'ensemble de la génétique moderne.

De même, c'est en bonne partie l'étude de la perception cérébrale de la couleur qui a permis, il y a quelques années, de parfaire nos connaissances dans le domaine si complexe de la neurophysiologie et de la cartographie cérébrale

2. Les différentes formes de daltonisme :


Le daltonien ne dispose pas des 3 canaux normaux pour former les couleurs.

* soit l'un des canaux est absent, alors le daltonien est "dichromate", il ne forme les couleurs qu'à l'aide de 2 canaux :
o si le rouge manque, le sujet est appelé protanope, si le vert manque, il est deutéranope (le plus fréquent), si le bleu manque (extrêmement rare), il est tritanope
* soit l'un des canaux est présent mais déficient, le daltonien est alors "trichromate anormal":
o si le rouge est déficient, il est appelé protanomal
o si c'est le vert, il est deutéranomal
o si c'est le bleu, il est tritanomal


3. La gène du daltonien :

Au plus l'anomalie est importante, au plus la gêne du porteur est grande. Chez le trichromate anormal, les erreurs sont peu visibles dans la vie courante. Par contre, chez le dichromate, il existe d'importantes confusions colorées qui le rendent totalement inapte à toute tâche professionnelle ayant une forte implication colorée.

Il est habituel de dire que les daltoniens confondent le vert avec le rouge, en réalité, leur perception du monde coloré est très éloignée de celle du trichromate normal en ce sens que leur environnement ne comporte que deux couleurs dominantes (habituellement le bleu et le jaune), mais avec un grand nombre de nuances.

4. La transmission du daltonisme :
Dans les deux formes les plus courantes (déficits du rouge et du vert), la transmission de l'anomalie est héréditaire et passe par le chromosome sexuel X

> Pour qu'un garçon soit daltonien, il lui suffit que sa mère lui transmette le gène du daltonisme contenu dans le chromosome X.

> Alors que pour une fille, il faut non seulement que sa mère lui transmette le gène du daltonisme situé dans le chromosome X mais également que le père soit lui même daltonien pour lui transmettre le gène du daltonisme contenu dans le chromosome X ce qui diminue fortement la probabilité.

> Un garçon porteur d'un chromosome X portant le gène du daltonisme est donc forcement daltonien.

> Une fille porteuse d'un seul chromosome X portant le gène du daltonisme n'est pas daltonienne, il faut que les deux chromosomes soient atteints.


On peut donc parfaitement prévoir statistiquement les risques encourus par la descendance des sujets dyschromates et retrouver chez les ascendants les porteurs des gênes déficients.

En France, la proportion de daltoniens est d'environ 8% chez les hommes et 0,45% chez les femmes.

Le daltonisme n'est absolument pas une maladie, il n'est pas non plus une fatalité.

Aucune méthode ne permet valablement d'améliorer les performances colorées du daltonien de nos jours.

5. Dépistage et Incidence professionnelle :

Il est important, pour éviter les déconvenues, que les jeunes daltoniens connaissent leur anomalie avant les phases décisives de leur orientation scolaire et professionnelle.

Ce dépistage est souvent fait par la médecine scolaire à l'aide de planches colorées dites pseudoisochromatiques, destinées à "piéger" le déficit. Néanmoins, seul l'ophtalmologiste dispose des moyens et des compétences nécessaires au diagnostic qualitatif et quantitatif de la dyschromatopsie.

Ce diagnostic précis est le préalable indispensable à un conseil avisé sur la plan de l'orientation professionnelle future.

III. Les dyschromatopsies acquises

Lors de certaines maladies oculaires ou générales (glaucome, diabète ...), la vision des couleurs peut être altérée de manière souvent imperceptible pour le patient.

La découverte de ces anomalies permet dans certaines circonstances à l'ophtalmologiste, à l'aide de tests spécifiques, de porter ou d'étayer un diagnostic.

Ces anomalies apparaissent souvent à un stade très précoce de la maladie. Leur découverte permet alors d'intervenir rapidement dans la mise en oeuvre du traitement.

Contrairement aux dyschromatopsies héréditaires qui sont immuables, les anomalies acquises sont variables au décours de la maladie qui les a provoquées et sont indirectement curables par le traitement de la maladie causale.

IV. L'achromatopsie

L'achromatopsie est excessivement rare, elle n'atteint qu'une personne sur 40000. Celui qui est atteint voit le monde en noir, blanc et des nuances de gris.

Les cônes de sa rétine sont dépourvus des 3 pigments habituels qui permettent de voir les couleurs.

V. Les métiers interdits aux daltoniens :

Métiers des transports :


* armée : pilotes, conducteurs et mécaniciens,
* aviation civile : pilotes et mécaniciens, contrôle aérien,
* marine marchande : marins et officiers,
* chemins de fer : conducteurs, mécaniciens
* transports en commun : autobus, métro

Métiers de la sécurité publique :


* police, gendarmerie,
* douanes,
* pompiers, ...

Diverses autres professions :


* électricité et électronique
* laboratoires : techniciens, pharmaciens,
* métiers du textile, de l'imprimerie,
* métiers de la peinture, de la photographie,
* métiers de la lumière (théâtre, cinéma et télévision),
* métiers de tri : alimentation par ex. (fruits, légumes).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: La vue du bébé   Sam 10 Mai - 9:16

A la naissance le bébé voit très mal :
- Acuité visuelle faible ~1/20e
- Champ visuel restreint
- Pas de mise au point : vision floue
- Très sensible à la lumière
- Faible perception des couleurs

De 0 à 9 mois, sa vision se développe vite :

>> Vers 4 mois :
- 1er plan plus net : acuité visuelle ~1/10e
- Champ visuel équivalent à une bulle de 40 cm
- Début de fixation du regard
- Couleurs mieux perçues
- 1ères tentatives de prises d'objets

>> Vers 9 mois :
- Arrière-plan plus net : acuité visuelle ~3/10e
- Champ visuel élargi
- Exploration visuelle de son univers grâce à la marche à 4 pattes.


" Ce n'est que vers l'age de 5-6 ans que l'acuité visuelle de l'enfant atteint sa valeur adulte "



Les visites chez l'ophtalmologiste durant une vie:


Dépistés tôt, les défauts visuels se corrigent :

- Strabisme : Le bébé louche.
Jusqu'à 3 mois pas de problème si le strabisme est intermittent. Après 3 mois, consultez surtout si il y a des antécédents familiaux.

- Amblyopie
: Le bébé voit mal mais ça ne se voit pas forcément.
Dépistée rapidement : la rééducation est aisée. Après 2 ans : elle est plus longue et difficile.

- Hypermétropie
: L'enfant fait beaucoup d'efforts pour voir de près.
Les symptômes : maux de tête, fatigues anormales...

- Myopie : L'enfant voit mal au loin.
Souvent sa myopie apparaît et se développe en milieu scolaire.

- Astigmatisme : L'enfant voit déformé.
Sa cornée est irrégulière : certaines directions apparaissent plus floues que d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Les dangers pour la vue   Sam 10 Mai - 9:19

Les chiffres prouvent qu'il ne faut pas rester trop longtemps devant un écran d'ordinateur, 30 % des "écranmaniaques" se plaignent de maux de tête, de fatigue, de troubles visuels.

D'après l'Asnav (Association national pour l'amélioration de la vue), les écrans ne nous jettent pas d'ondes nocives, mais ils révèlent des troubles à la puissance 10.

Consultez régulièrement un ophtalmologiste pour adapter votre équipement car la moindre petite myopie qui ne pose aucun problème dans la vie quotidienne, peut devenir très gênante devant un écran.

Le regard fixé sur l'écran on cligne moins des yeux donc on sécrète moins de larmes. D'où la sensation de fatigue, de sécheresse oculaire.



Précautions à prendre :

* L'éclairage de la pièce

a) Choisir le bon emplacement par rapport aux fenêtres.
- La lumière du jour ne doit jamais éclairer l'écran car elle diminue la netteté des caractères et écrase le contraste de l'écran.
- Éviter également de placer l'écran dos à la fenêtre : les différences de luminosité entre le poste de travail et la lumière extérieure risquent d'épuiser les muscles oculaires contraints continuellement d'adapter la vue aux deux sources lumineuses.
- placer toujours le poste de travail perpendiculairement à la fenêtre; la lumière du jour doit donc être soit à gauche soit à droite de l'écran.

b) Choisir la bonne lumière

- Une pièce idéalement éclairée est une pièce dont la lumière ambiante est deux fois moins importante que la lumière nécessaire à la lecture d'un document sur papier. Il n'est cependant pas toujours facile d'avoir ce genre de lumière dans un bureau collectif, surtout quand il faut pouvoir lire des documents sur papier tout en travaillant sur ordinateur. Il faut se contenter de baisser dans les limites du possible la lumière ambiante et s'équiper d'une source de lumière personnelle et orientable pour éclairer les documents-papiers.

Disposez les sources de lumière de façon à ce qu'elles ne se reflètent pas dans l'écran et qu'elles ne croisent pas directement le champ de vision si nécessaire placez un filtre anti-reflets.


*L'écran


Il faut que l'écran :

- soit à la bonne hauteur ( le haut du front doit se situer au niveau du haut de l'écran )
- soit à la bonne distance ( 50 à 70 cm )
- soit régulièrement dépoussiéré ( écran éteint )
- baisser le plus possible la luminosité.

Opérez une pause toutes les heures, pendant 15 minutes pour reposer vos yeux : essayez de ne plus rien fixer de près.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Les dangers pour la vue II   Sam 10 Mai - 9:22


La prochaine éclipse totale visible de la France aura lieu le 3 septembre 2081


* Quels sont les risques oculaires lors d'une éclipse solaire ?

Lorsque on la regarde longtemps, c'est à dire moins d'une minute, il peut résulter des lésions rétiniennes transitoires ou définitives car la rétine est extrémement sensible à la lumière visible, aux infrarouges et aux ultraviolets.

* Que faut il éviter en premier ?

Il ne faut en aucun cas regarder une éclipse solaire à l'oeil nu, surtout lorsqu'elle est partielle. Il faut bannir toute observation avec des lunettes de soleil même superposées. Il s'agit d'une fausse protection de même que le sont les pièces de verres noircis à la fumée, les négatifs de film noir ou couleur, les disques compacts et l'observation d'une éclipse par réflexion sur une pièce d'eau. Enfin, il faut proscrire toute vision avec des jumelles et des télescopes même équipés de filtres usuels.

* Quelles personnes doivent se protéger les yeux avec le plus grand soin ?

En premier lieu, les enfants. Leurs rétines sont des cibles plus offertes aux rayons destructeurs. Ils doivent être impérativement surveillés.
Ensuite, toutes les personnes opérées de cataracte ou présentant des lésions dégénératives de la macula

* Que doit on faire pour bénéficier du spectacle ?

S'acheter des lunettes homologuées portant la marque CE et les recommandations d'usage, acquises dans un emballage à n'ouvrir qu'au moment de l'observation et à usage unique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Les dangers pour la vue III   Sam 10 Mai - 9:22

L'ophtalmie des neiges est une kerato-conjonctivite (yeux rouges et douloureux) que l'on a en montagne quand il y a de la neige. Elle est provoquée par la réflexion de la lumière du soleil sur la neige mais on peut la prévenir en mettant des lunettes de soleil (voir chapitre "lunettes").

Pour ne pas que ceci arrive il faut toujours mettre de bonnes lunettes de soleil qui vous protègeront des U.V qui sont réfléchis par la neige.

Il s'agit de la même affection que le "coup d'arc" subi par ceux qui font de la soudure à l'arc sans protection spéciale.

l'évolution est souvent bénigne avec guérison complète en quelques jours, aidée par des collyres antiseptiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: La fatigue visuelle   Sam 10 Mai - 9:26

Qu'est ce que la fatigue visuelle ?


Les symptômes sont une sensation d'avoir les yeux qui tirent, qui brûlent ou qui piquent, des maux de tête ou une vision qui se trouble après un effort visuel. Ces symptômes surviennent notamment en fin de journée lorsque la fatigue générale est présente.

Les causes sont principalement une sollicitation plus fréquente de la vision rapprochée mais peuvent aussi provenir d'un trouble visuel non corrigé, du stress, de l'accélération des modes de vie, d'un éclairage artificiel ou après un travail intensif sur écran par exemple.

Cette gène est assez fréquente : on estime que 60 % de la population porteuse ou non de lunettes s'en plaint.

Comment expliquer un état de fatigue visuelle ?

L'oeil fontionne comme un autofocus faisant une mise au point automatique en effectuant des mouvements d'adaptation. Ces variations appelées micro-fluctutations sont imperceptibles mais peuvent être perturbée en période de fatigue visuelle : la mise au point est fatiguante.

En cas de travail sur écran, la fatigue peut apparaître à cause de la focalisation sur l'écran mais aussi de l'immobilité liée à des problèmes posturaux. Si la personne souffre d'un trouble visuel non corrigé, ceci peut être un facteur aggravant et faire survenir un état de fatigue des yeux rapidement.


Fatigue visuelle : à ne pas confondre avec fatigue oculaire !

La fatigue oculaire donne lieu à des yeux qui piquent, des irritations et des sensations d'oeil sec. Ces symptômes sont causés par une insuffisance de sécrétion lacrymale. Nous clignons de l'oeil entre 12 et 20 fois par minute : ceci permet la formation d'un film lacrymal de façon continue protégeant la surface de l'oeil. Le travail sur écran peut donner lieu à une diminution de cette fréquence de clignement et donc peut assécher la surface des yeux.

Quel remède à la fatigue visuelle ?

Pour remédier à cet état voici quelques conseils :

- vérifier que sa vision est correctement corrigée
- faire des pauses en fermant les yeux
- veiller à ne pas être en état de fatigue général.

et concernant la vision sur écran :

- vérifier qu'il n'y a pas de reflets sur l'écran

Si cet état de fatigue se révèle récurrent et génant : consultez votre ophtalmologiste habituel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Le point aveugle   Sam 10 Mai - 9:32

Qu'est-ce que le point aveugle (également appelé tache de Mariotte, tache aveugle ou disque optique) ?


C'est le seul point de la rétine qui ne voit pas, en raison de l'absence de photorécépteurs. Il correspond à l'endroit où le nerf optique et les vaisseaux sanguins quittent l'oeil.( image ci-dessous )
Ainsi, c'est une tache dans le champ visuel où les objets ne sont pas vus.

C'est au XVIIe siècle, en procédant à la dissection d'un oeil humain, que le physicien français Edme Mariotte découvrit la tache aveugle, région de la rétine où se rattache le nerf optique au globe oculaire. Il soupçonne qu'étant dépourvue de cellules photoréceptrices, la lumière ne devait pas stimuler cette région et que, par conséquent, chaque oeil devait posséder une "tache aveugle", une petite région du champ visuel où il est aveugle. Il le démontre avec l'illustration qui suit.



* Fermez votre oeil gauche et fixez bien la croix, et uniquement la croix , approchez-vous à environ 30 cm de votre ordinateur, vous ne verrez plus le rond. Si vous le voyez toujours, rapprochez-vous ou éloignez-vous de votre ordinateur, il y aura un endroit précis où vous ne verrez plus le rond.
* De même : Fermez votre oeil droit et fixez bien le rond, et uniquement le rond, approchez-vous à environ 30 cm de votre ordinateur, vous ne verrez plus la croix. Si vous la voyez toujours, rapprochez-vous ou éloignez-vous de votre ordinateur, il y aura un endroit précis où vous ne verrez plus la croix.



Source : Ophtasurf.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
belle onyx
Complètement déjantée mwa?!?
Complètement déjantée mwa?!?
avatar

Nombre de messages : 1816
Age : 69
Localisation : cote d'azur
Humeur : ONYX mon ange tu nous manque !!!!!
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: re:L'oeil   Sam 10 Mai - 10:48



merci nounouche
vais lire tout ca bien tranquillement tres important pour ma myopie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celko
La greffe m' a rejetée....
La greffe m' a rejetée....
avatar

Nombre de messages : 834
Age : 41
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: L' oeil   Mar 13 Mai - 15:03

wé moi aussi, dès que je peux...

je suis casse coui*lles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Rétine : innovations pour y voir clair   Mer 21 Mai - 13:27

Concernant les maladies de la rétine, les innovations ont été très importantes ces dernières années, comme la mise au point de nouvelles classes de médicaments : les anti-VEGFs. Ceux-ci permettent de bloquer les processus néovasculaires. Explications.

Lorsque la vascularisation de la rétine s'emballe…

Les processus de néovascularisation sont impliqués dans de nombreuses affections de l'œil comme la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), la rétinopathie du diabétique, l'occlusion veineuse rétinienne, etc. Connaissant ce phénomène, des molécules pharmacologiques ont été mises au point pour combattre la formation des néovaisseaux : les anti-VEGFs (pour anti-facteur de croissance vasculaire endothélial).
Pour bien comprendre, prenons l'exemple de la DMLA, une maladie qui affecte la zone centrale de la rétine (appelée la macula) et qui provoque une baisse de l'acuité visuelle rendant impossibles les activités nécessitant une vision fine des détails : lecture, reconnaissance des visages, conduite automobile, etc.

L'exemple de la DMLA

La DMLA est très fréquente chez les plus de 50 ans. Il existe deux formes de DMLA : la forme sèche et la forme humide ou exsudative. La seconde est la plus fréquente et se caractérise par l'apparition de vaisseaux anormaux (ou néovaisseaux) au centre de la rétine. Depuis la mise sur le marché des anti-VEGFs, qui sont à la base du traitement dit anti-angiogénique visant à empêcher la formation des néovaisseaux, il est possible de stabiliser, voire d'améliorer la vision dans une grande proportion de cas. Actuellement, la voie d'administration est l'injection intraoculaire, effrayante mais très bien tolérée. Les recherches se poursuivent actuellement pour mettre au point des nouvelles voies d'administration : orale, collyres, injection intramusculaire… L'autre inconvénient de ce traitement est qu'il est transitoire et nécessite donc des injections répétées. Ce point aussi pourra certainement être amélioré dans un futur proche.


Concernant les maladies de la rétine, les innovations ont été très importantes ces dernières années, comme la mise au point de nouvelles classes de médicaments : les anti-VEGFs. Ceux-ci permettent de bloquer les processus néovasculaires. Explications.

A quoi servent les vaisseaux au niveau de la rétine ?

Comme tout tissu de l'organisme, la rétine doit être vascularisée. Le débit sanguin rétinien détermine l'approvisionnement en oxygène de la rétine et l'apport des substrats nécessaires pour entretenir les réactions métaboliques dans la rétine. Lorsque cette vascularisation se détraque, comme par exemple lorsque des vaisseaux anormaux apparaissent, la rétine souffre et la vision peine.

19/05/2008
Dr Philippe Presles
Dossier de presse 2008 du 114e congrès de la Société française d'ophtalmologie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: La presbytie : ce qu'il faut savoir   Mer 21 Mai - 13:29

Cette évolution naturelle de la vue vers la presbytie concerne environ 20 millions de personnes. C'est un des signes du vieillissement naturel de la vision, synonyme de port de lunettes, même pour ceux qui n'en portaient pas avant.

Qu'est-ce que c'est la presbytie ?


Le vieillissement du cristallin qui est comme une lentille interne à l'oeil entraîne une perte de sa souplesse. Il a en conséquence plus de mal à modifier sa courbure pour s'adapter à la vision de près et faire la mise au point. On dit que l'oeil ' accommode '. Il en résulte un flou visuel (comme l'autofocus d'un appareil photo qui fonctionnerait mal). A la naissance, l'oeil voit net jusqu'à 5 cm, 10 cm à 20 ans, 25 cm à 40 ans, 2 m à 70 ans. C'est donc un phénomène progressif.

Quels sont les signes de la presbytie ?


La presbytie se manifeste en général vers 40-50 ans. Tendre les bras pour lire est un signe bien connu. Il s'agit d'éloigner le livre ou le journal afin qu'il se trouve dans une zone où l'oeil puisse accommoder. Le maquillage du matin est difficile et se rapprocher d'une source de lumière pour mieux voir est également un signe. A moins que l'on soit également myope, la vision de loin n'est pas modifiée. La presbytie évolue rapidement pendant les dix premières années, puis se stabilise.
Cette évolution naturelle de la vue vers la presbytie concerne environ 20 millions de personnes. C'est un des signes du vieillissement naturel de la vision, synonyme de port de lunettes, même pour ceux qui n'en portaient pas avant.

Comment la traiter la presbytie ?


Il n'y a pas de traitement médical de la presbytie. Le port de lunette est la solution habituelle afin de corriger le défaut d'accommodation. Trois types de lunettes existent :

* des verres simples de lecture, qui permettent de voir net dans une zone de 40 cm,

* des verres mi-distance, qui permettent d'élargir la zone corrigée à l'entourage immédiat,

* les verres progressifs qui permettent de passer sans rupture d'une vision de près à une vision de loin.


Le but étant qu'il n'y ait pas de discontinuité dans la netteté de la vision afin que le confort visuel soit maximal. On peut ainsi conduire son automobile en toute sécurité et surveiller en même temps les panneaux de signalisation et le compteur de vitesse.

Est-ce utile de se faire opérer de la myopie vers 40 ans si on doit devenir presbyte un peu plus tard ?

Cette question mérite d'être posée puisque le but d'une intervention chirurgicale au laser est avant tout de ne plus porter de lunettes. Le fait de se faire opérer de la myopie vers 40 ans permet d'une part de profiter de quelques années sans lunettes, puis à l'apparition des premiers signes de presbytie, de ne porter des lunettes qu'occasionnellement, en tout cas beaucoup moins souvent qu'en cas de myopie associée.

05/11/2007
Dr Renaud Guichard, actualisé par Isabelle Eustache
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L' oeil   

Revenir en haut Aller en bas
 
L' oeil
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tigridia pavonia , oeil de paon! Rustique en zone 8?
» Dimocarpus longan (Longane, oeil de dragon)
» Un compte dodos qui rétrécit vue d'oeil! Moins de DEUX semaines!
» Oeil de boeuf (telekia speciosa)
» oeil de paon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doumie :: Au quotidien :: Santé-
Sauter vers: