Doumie

Au lieu d'un site, un forum pour partager...
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Régimes Alimentaires et sexe du futur enfant

Aller en bas 
AuteurMessage
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Régimes Alimentaires et sexe du futur enfant   Ven 9 Mai - 20:00

Pour une fille :

Par le Dr Robert Séror
(Mise à Jour du 8 mars 2004)

Cette méthode est scientifique ; elle repose sur une expérimentation de plus de 5000 grossesses à la maternité de Port- Royal à Paris.

Elle a été découverte par le Docteur François Papa, Gynécologue, et rédigée par une journaliste, Madame Françoise Labro.

Il y a 80% de réussite, ce qui est considérable.

Toutefois, il faut absolument obéir aux règles qui suivent et observer à la lettre chacun des principes qui vont suivre :

1 Tout produit non mentionné dans les listes suivantes doit être considéré comme interdit.

2 Il est recommandé de tenir au jour le jour, un carnet récapitulatif de tous les produits consommés dans la journée. Ce carnet est destiné à une meilleure surveillance du régime.

3 Attention ! Certains médicaments, quelle que soit leur forme d'administration (piqûres, comprimés, suppositoires, gouttes), peuvent interférer avec le régime.

N'oubliez pas de les noter.

4 Pour renforcer l'efficacité du régime, un complément minéral sera prescrit par le médecin.

On prendra environ un gramme de chlorure de potassium par jour, sous forme de comprimés.

5 Pour être efficace et valable dans 80% des grossesses environ, ce régime doit être suivi tous les jours, et débuter au moins quatre mois avant la conception du petit garçon.



A / ALIMENTS AUTORISES

SEL : Saler les aliments au maximum.

BOISSONS : Thé, café, Nescafé, jus de fruit frais ou en boîte.

Boissons gazeuses : Coca- Cola, Schweppes.

La seule eau minérale autorisée est Vichy Saint- Yorre.

Vins, bières, cidre, vins apéritifs.

LAITAGES / FROMAGES : Beurre salé et demi- sel, crèmes et entremets sans lait.

Sauce blanche sans lait.

VIANDES : Toutes les viandes, toutes les charcuteries, corned- beef.

POISSONS : Tous les poissons, mais sont plus particulièrement recommandés les poissons séchés, salés (morue), fumés (harengs, haddock, sprats), en conserves (sardines, saumon, thon, maquereau au vin blanc).

OEUFS : Les oeufs utilisés en préparation sont autorisés une ou deux fois par semaine (pâtisserie, pâtes aux oeufs, crèmes, sauces, entremets sans lait).

CÉRÉALES : Riz, pâtes alimentaires, semoule, cornflakes.

PAIN : Pain ordinaire, biscottes ordinaires, biscuits secs (sans lait, veuillez en vérifier la composition), biscuits salés apéritifs (sans fromage).

PÂTISSERIES : Croissants, pains aux raisins, brioches, madeleines, biscuits.

LÉGUMES : Tous les légumes frais en boîte ou surgelés à l'exception des légumes interdits désignés dans la liste des aliments interdits.

Choucroute.

Tous les légumes secs suivants sont permis : haricots secs, pois cassés, fèves, lentilles, maïs en grain, etc..

FRUITS : Tous les fruits.

Tous les jus de fruits.

Les fruits secs suivants, sont permis : pruneaux, raisins secs, dattes, figues, châtaignes et marrons, abricots.

DIVERS : Sucre, miel, confitures, gelées de fruits.

Sorbets aux fruits.

Matières grasses : toutes les huiles, les margarines ne comportant pas de lait dans leur composition.

Olives, cornichons.

Potages du commerce en sachet ou en boîte, y compris Bouillon Kub, Viandox et Maggi.



B / ALIMENTS DÉFENDUS

BOISSONS : Lait sous toutes ses formes (entier, demi- écrémé, aromatisé).

Chocolat, toutes les eaux minérales (Evian, Contrexéville, Perrier, Volvic, Ogeu, etc..) sauf Vichy- Saint- Yorre.

LAITAGES FROMAGES : Le lait et tous les produits laitiers sont interdits (fromages, beurre, yaourts, petits- suisses, fromages blancs, desserts au lait du commerce, ou maisons).

Glaces, flans, crème fraîche, Chantilly, sauce Béchamel.

POISSONS : Crustacés (crevettes, crabes, langouste, homard, écrevisses).

Coquillages (moules, huîtres, clams, praires, bigorneaux, bulots, etc.).

OEUFS : Oeufs en plat principal : omelettes, oeufs durs, frits, pochés, coque.

PAIN : Pain complet, pain au lait, pain sans sel.

PÂTISSERIES : Toutes les pâtisseries au lait, à la crème ou la Chantilly.

Crêpes, gaufres.

LÉGUMES : Toutes les salades vertes sauf la mâche.

Tous les choux crus (choux rouge en salade, par exemple).

Bettes, épinards, cresson, pissenlits.

FRUITS : Les fruits secs suivants, même salés, sont interdits : noix, noisettes, cacahuètes, amandes.

DIVERS : Cacao, chocolat, moutarde.



Note très importante

Pour être efficace, ce régime doit être effectué tous les jours, sans aucune exception et débuter au moins quatre mois avant la conception.

Épices et condiments : page 100 de l’ouvrage de Françoise Labro et du docteur François Papa :

"... Destinés à relever le goût de certains plats, les épices et condiments aident surtout à mieux supporter l'absence de sel dans le régime fille.

Sont autorisés dans les régimes filles et garçons les épices suivantes :

Ail, anis, ciboulette, cerfeuil, coriandre, cumin, curry, laurier, quatre-épices, gingembre, muscade, piment rouge, poivre, paprika, raifort, romarin, safran, sauge, serpolet, clou de girofle, genièvre, marjolaine, menthe.

La diversité des épices fait passer l'absence de sel."

Vous pouvez ajouter le thym et l'origan. Toutefois, si vous suivez en même temps le traitement homéopathique de la grossesse, vous devez supprimer la menthe.



Références bibliographiques :

Ce régime est extrait de l'ouvrage de Françoise Labro et du Dr. François Papa : Choisissez le sexe de votre enfant. Éditeur : JC Lattès.

S'il vous intéresse, votre libraire habituel vous le procurera rapidement ; son prix ne doit pas dépasser 15 à 20 €.



Copyright © Robert Séror 2005
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Pour un garçon :   Ven 9 Mai - 20:00

Par le Dr Robert Séror
(Mise à jour du 8 mars 2004)



Cette méthode est scientifique ; elle repose sur une expérimentation de plus de 5.000 grossesses à la Maternité de Port-Royal à Paris.

Elle a été découverte par le Docteur François Papa, Gynécologue et rédigée par une journaliste, Madame Françoise Labro.

Il y a 80 % de réussite, ce qui est considérable.

Toutefois, il faut absolument obéir aux règles qui suivent et observer à la lettre chacun des principes qui vont suivre:

1. Tout produit non mentionné dans les listes suivantes doit être considéré comme interdit.

2. Il est recommandé de tenir au jour le jour un carnet récapitulatif de tous les produits consommés dans le journée.

Ce carnet est destiné à une meilleure surveillance du régime.

3. Attention ! Certains médicaments, quelle que soit leur forme d'administration (piqûres, comprimés, suppositoires, gouttes), peuvent interférer avec le régime.

N'oubliez pas de les noter.

4. Pour renforcer l'efficacité du régime, un complément minéral sera prescrit par le médecin.

On absorbera tous les jours environ 800 mg de calcium sous forme de sirop et 300 mg de magnésium sous forme de comprimés.



A / Aliments autorisés :

Boissons : Lait (entier, demi écrémé, écrémé) : 3/4 de litre au moins obligatoires chaque jour.

Eaux minérales calciques : Evian, Hépar, Vittel, Perrier, Contrexéville.

Viandes : 130 grammes par jour maximum : Bœuf, veau, volaille, abats, agneau, mouton, porc.

Poissons : 130 grammes par jour maximum : Poissons frais ou surgelés cuits exclusivement au court-bouillon sans sel (Court-bouillon du commerce en sachet est interdit) et cuisinés ensuite sans sel.

Oeufs : Autorisés sous réserve de ne pas introduire d'aliments interdits (par exemple : omelette au fromage).

Laitages : Lait entier, demi- écrémé, écrémé (3/4 de litre au moins obligatoire par jour).

Beurre sans sel.

Crème fraîche, yaourts, petits-suisses, fromage blanc, entremets au lait (obligatoire au moins 2 fois par jour en plus des 3/4 de litre de lait.

Pain-pâtisseries : Pain sans sel, biscottes sans sel, pâtisseries faites à la maison sans sel et sans levure, glaces faites à la maison.

Céréales : Riz, pâtes, semoule, tapioca, farine, maïzena.

Légumes : Pommes de terre : 150 grammes maximum à chaque fois et pas plus de trois fois par semaine.

Légumes frais ou surgelés : carottes, haricots verts, navets, oignons, poireaux, petits pois, concombres, radis, poivrons, cresson, céleri-rave, céleri-branche, salsifis, tomate cuite, aubergine, asperges fraîches, salade verte sauf mâche, artichaut (une fois tous les 15 jours seulement).

Fruits secs : Non salés (noix, noisettes ,amandes, cacahuètes).

Fruits frais : Fruits frais, surgelés ou au sirop (pommes, poires, clémentines, fraises, framboises). Les ananas, prunes et pêches sont autorisés uniquement en conserve et au sirop sans leur jus.

Sucreries : Confitures (pas plus d'une fois par jour).

Gelées de fruits (pas plus d'une fois par jour). Sucre, miel.

Divers : Toutes les huiles végétales, poivre, épices, moutarde sans sel (Bornibus uniquement). Feuilles de gélatine.

Sauces faites à la maison sans sel.



B / Aliments défendus

Sel : ne pas saler les aliments, tout cuire sans sel, ne pas utiliser de sel de remplacement.

Boissons : Café, Nescafé, Thé, Chocolat, Eaux minérales autres que celles autorisées, Jus de fruits frais ou en boîtes, Boissons gazeuses : Coca- Cola, Schweppes, etc... Vin, bière, apéritifs, cidre, liqueurs.

Viandes : Toutes les charcuteries y compris le jambon.

Viandes salées, fumées, séchées.

Quenelles de viande.

Viandes prêtes à cuire : rôti en gelée , rôti de dindonneau.

Poissons : Poissons panés surgelés.

Poissons fumés, séchés, salés, (exemple : harengs, sprats, morue, haddock, anchois).

Poissons en marinade.

Poissons en conserve (exemple : sardines, thon, saumon, foie de morue).

Crustacés et coquillages.

Oeufs de poisson.

Quenelles de poisson.

Beurre d'anchois, de crevette.

Escargots.

Fromages : Tous les fromages sont interdits.

Pain-pâtisseries : Pain ordinaire, pain fantaisie (pain au lait, pain au chocolat, pain aux raisins, pain complet, pain de seigle.

Biscottes ordinaires, croissants, brioches, pâtisseries et biscuits du commerce.

Glaces du commerce.

Quiches, pizzas, etc..

Biscuits apéritifs.

Céréales : Maïs, pop-corn.

Légumes : Chips du commerce, persil, épinards, tous les choux (y compris chou-fleur et choucroute),champignons, courgettes, endives, avocats, fenouil, tomate crue, soja.

Légumes secs : pois cassés, fèves, pois chiche, haricots secs, lentilles.

Fruits secs : Abricots secs, dattes, figues, raisins secs, châtaignes et marrons (y compris marrons glacés), pruneaux, noix de coco.

Fruits frais : Ananas, prunes, pêches, abricots, cerises, bananes, oranges, melons, citron, pamplemousses, groseilles.

Jus de fruits frais ou en boîte et boissons aux fruits.

Sorbets.

Sucreries : Chocolat (noir ou au lait).

Bonbons et pastilles.

Réglisse.

Divers : SEL (sel de table, sel de cuisson, sel de céleri, d'ail, d'oignons, sels de remplacement).

Levure chimique, bicarbonate de soude.

Olives, cornichons, marinades, saumures.

Potages du commerce en sachet ou en boîte y compris : Kub, Viandox, etc...

Mayonnaises en pot, sauces en pot ou en sachet, vinaigrettes du commerce.

Gelée en sachet.

Sauces tomates, concentrés et toutes les sauces en boîtes, tube ou sachet du commerce (y compris Ketchup).

Toutes les conserves : de légumes, de viande, de poissons, de plats cuisinés, sauf fruits au sirop sans

leur jus.

Plats cuisinés tout prêts en conserve, frais ou surgelés.

Beurre demi-sel ou salé.

Margarines.

Certains médicaments (en particulier les médicaments effervescents).



Note très importante

Pour être efficace, ce régime doit être effectué tous les jours, sans aucune exception et débuter au moins quatre mois avant la conception.

Additif du 8 mars 2004 : Épices et condiments. Page 100 du livre de Françoise Labro et du docteur François Papa :

" ... Destinés à relever le goût de certains plats, les épices et condiments aident surtout à mieux supporter l'absence de sel dans le régime fille.

Sont autorisés dans les régimes filles et garçons les épices suivantes :

Ail, anis, ciboulette, cerfeuil, coriandre, cumin, curry, laurier, quatre-épices, gingembre, muscade, piment rouge, poivre, paprika, raifort, romarin, safran, sauge, serpolet, clou de girofle, genièvre, marjolaine, menthe.

La diversité des épices fait passer l'absence de sel. "

Vous pouvez ajouter le thym et l'origan. Toutefois, si vous suivez en même temps le traitement homéopathique de la grossesse, vous devez supprimer la menthe.



Références bibliographiques :

Ce régime est extrait de l'ouvrage de Françoise Labro et du Dr. François Papa : Choisissez le sexe de votre enfant. Éditeur : JC Lattès.

S'il vous intéresse, votre libraire habituel vous le procurera rapidement ; son prix ne doit pas dépasser 15 à 20 €.



Copyright © Robert Séror 2005
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 37
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Le sexe de bébé dépend-il du régime de maman ?   Mer 21 Mai - 13:00

Pourquoi naît-il plus de filles que de garçons ? Une étude britannique apporte un début de réponse : à cause de notre alimentation. Les chercheurs suggèrent en effet que le régime de la maman influencerait le sexe du futur bébé.

D’après une nouvelle étude parue dans la revue Proceeding of the Royal Society, l’alimentation serait un des éléments qui influencerait le sexe du futur bébé.

L’étude a porté sur 740 femmes enceintes pour la première fois et qui ne connaissaient pas le sexe du futur bébé. Les chercheurs leur ont demandé de fournir un relevé précis de leurs habitudes alimentaires avant et pendant leur grossesse. En fonction des apports totaux en calories, ces futures mamans ont été classées en trois groupes.
Constat : les femmes qui consommaient quotidiennement plus de calories ont été 56% à faire naître des garçons contre 45% parmi celles qui avaient l’apport énergétique le plus faible.

Un régime riche en calories, mais aussi varié pourrait conduire à faire pencher la balance en faveur des garçons. En effet, la naissance de petits mâles était également liée à un régime varié et riche en éléments comme le potassium, le calcium et les vitamines C, E et B12. Les chercheurs ont aussi montré une certaine corrélation entre la consommation de céréales au petit déjeuner et la naissance d’un garçon.

Faut-il pour modifier son alimentation dans l'espoir d'avoir un petit garçon ou une petite fille ? Prudence. Nous sommes encore loin de pouvoir affirmer que l’alimentation détermine le sexe du nouveau-né, cette étude suggère juste une relation possible entre alimentation et sexe du bébé. Seule une étude d'intervention au cours de laquelle des futures mamans suivraient deux régimes différents, permettrait de conclure formellement.

Pour les chercheurs, en attendant, cette relation pourrait contribuer à expliquer le déficit de naissances masculines qui touche les pays industrialisés depuis 40 ans. « Dans ces pays beaucoup de femmes adoptent des régimes pauvres en calories, ce qui pourrait expliquer pourquoi la proportion de naissance de garçons est en baisse », déclare le docteur Fiona Matthews de l’Université d’Exeter auteur principal de l’étude.

Dans les années 70 déjà des chercheurs français avaient demandé à des femmes enceintes de suivre certains régimes : un riche en sodium et potassium et l'autre riche en calcium et magnésium, le premier pour faire naître des garçons, le deuxième des filles. Si les résultats étaient probants, la méthode de l'étude d'intervention a cependant été remise en question.

Céline Soleille

Mathews F. You are what your mother eats: evidence for maternal preconception diet influencing foetal sex in humans, Proceedings of the Royal Society Biological Sciences, Tuesday, April 22, 2008, 10.1098/rspb.2008.010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Régimes Alimentaires et sexe du futur enfant   

Revenir en haut Aller en bas
 
Régimes Alimentaires et sexe du futur enfant
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Régimes Alimentaires
» Régimes alimentaires
» Besoins nutritionnels du bébé, de l'enfant et de l'adolescent (Partie 1 : 0/5 mois)
» Futur Toulousain: où habiter?
» mon futur 4MATIC : une "voiture" pour Madame!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doumie :: Au quotidien :: Nutrition-
Sauter vers: